En verve, les Vert’libéraux vont-ils faire cavalier seul ? – 24heures

Le parti possède désormais sept sièges au Grand Conseil. Il dépasse, donc, le nombre de cinq sièges réglementaires pour constituer un groupe parlementaire. Mais les jeux ne sont pas encore faits.

Le bourgeon vert’libéral poursuit sa floraison. En octobre dernier, le parti sortait, avec le Parti bourgeois démocratique, grand gagnant des élections fédérales. Ce dimanche 11 mars, les Verts’libéraux ont à nouveau pu sabrer le champagne au niveau vaudois, passant de 3 à 7 sièges au Grand Conseil vaudois.

Ayant atteint la limite de cinq sièges nécessaires à la constitution d’un groupe parlementaire, les «écologistes de droite» vont par conséquent pouvoir réfléchir à se séparer de leurs alliés durant cette campagne cantonale. A l’enseigne del’Alliance du Centre, ils faisaient en effet équipe avec le PDC, l’UDF et le PEV. Une épée de Damoclès plane ainsi au-dessus des élus PDC (les autres partis ne sont plus représentés à Rumine), eux qui n’ont glanés «que» 4 sièges hier.

24heures

 

12. March 2012 by Isabelle
Categories: Grand Conseil - Grossrat | Tags: | Leave a comment

Leave a Reply

Required fields are marked *